Le Métier d'Éducateur Canin

Par Gaby Dufresne-Cyr 

Voilà plusieurs années que cette description me tracasse, mais avant de définir ce terme j’aimerais éclaircir ce qu’il n’est pas. Le métier d’entraîneur n’est pas une profession reconnue, c’est à dire qu’aucune norme descriptive ou forme de contrôle n’existe. Il n’y a aucune institution scolaire publique qui reconnaît et/ou forme des entraîneurs de chiens au Canada, donc n’importe qui peut s’improviser éducateur canin. Des institutions privées offrent ces cours, mais aucun standard d’enseignement n’existe. D’une école à l’autre les contenus changent, ce qui fait que les diplômes obtenus n’ont pas de signification juste.  

Trop souvent dans notre profession des gens prétendre être ce qu’ils ne sont pas. Certaines personnes deviennent entraîneur après avoir lu un livre tandis que d’autre écrivent béhavioriste après leur nom sans avoir le diplôme universitaire qui l’accompagne. Être éducateur ce n’est pas garantir la réussite de son travail. Ce n’est pas non plus prétendre être capable de guérir un comportement indésirable. Enseigner au chien n’est pas une tâche, et l’animal ne devrait jamais avoir peur de travailler. Les personnes qui prétendent maîtriser toutes les connaissances dans le domaine de l’entraînement ont souvent besoin de rafraîchir leurs acquis! 

Mais en fin, qu’est-ce qu’un entraîneur?
Voyons d’abord quelques brèves définitions afin éclaircir les termes employés. Les titres les plus souvent utilisés dans notre domaine sont; maître-chien, éducateur canin, entraîneur/dresseur, béhavioriste/comportementaliste, éthologue, cynophile. 

· Le maître-chien : est une personne qui entraîne des chiens pour la protection, la garde et/ou la sécurité. Aucune formation requise. 
· L’éducateur canin, Intervenant, Comportementaliste, Consultant, Specialiste en Comportement, etc. : enseigne aux maîtres comment éduquer leurs chiens à vivre en société. Aucune formation requise. 
· L’entraîneur/Dresseur : est la personne qui réitère ce qu’ont lui a montré sans pour autant connaître les fondements du conditionnement. Aucune formation requise. 
· Le béhavioriste : de la psychologie, il étudie les comportements observables issue d’une relation stricte avec l’environnement (stimulus-réponse). Formation universitaire. 
· L’éthologue : de la théorie de l’évolution, étudie les causes et conséquences du comportement d’un point de vue strictement écologique et physiologique. Formation universitaire. 
· Le cynophile : dresse et travail avec les chiens. Se réfère au domaine militaire. Aucune formation requise.  

Les éthologues et behviouristes ne travaillent généralement pas à entraîner des chiens, donc nous passerons par-dessus. Les deux définitions qui retiennent mon attention sont : le maître-chien et l’éducateur canin.  

Le maître-chien entraîne des chiens pour ; la protection, défense, patrouille, sécurité, attaque et la garde. De la vieille école ils pratiquent des techniques souvent dépassées et dangereuses. Les méthodes d’enseignement sont généralement négatives et le chien est souvent victime de coercition. Beaucoup de ces entraîneurs traitent le chien comme s’il était un loup, et ce sans même connaître les comportements normaux de ce dernier.  

L’éducateur canin enseigne aux gens comment éduquer leur chien, d’où le nom éducateur canin. Ils pratiquent des techniques plus adéquates et sécuritaires pour le chien. Les méthodes sont souvent axées sur le renforcement positif, bien que ce ne soit pas un pré-requis à la définition. Ces personnes font souvent de l’obéissance et des sports divers. Un bon éducateur devrait être en mesure de prévenir et/ou régler certains troubles comportementaux mineur.  

Vient ensuite l’éducateur canin spécialiste en comportement, d’où la confusion avec le terme comportementaliste. Il a les mêmes aptitudes que l’éducateur canin mais s’offre des formations axées sur les troubles comportementaux. Il n’a pas le diplôme universitaire du comportementaliste, mais de façon générale étudie le même contenu. Curieusement ce sont les comportementalistes qui forment les éducateurs canins spécialiste en comportement. Ces éducateurs professionnels sont en mesure de gérer des troubles beaucoup plus complexes avec un taux de réussite très élevé.  

Revenons aux éducateurs. Les bons entraîneurs sont des gens consciencieux de leurs formations. Ces personnes s'offrent une formation continue en assistant à des conférences, séminaires et cours privés en éducation. Ils travaillent très fort pour parfaire leurs connaissances et il n’est pas rare de voir certains éducateurs échanger entre eux les dernières découvertes scientifiques. À titre de référence un bon éducateur canin devrait maîtriser les aptitudes suivantes :  

· Maîtriser les caractéristiques individuelles des races de chiens 
· Avoir une expérience pertinente dans son domaine respectif 
· Connaître la terminologie du milieu 
· Identifier le langage corporel et émotionnel du chien 
· Rester à l’affût des découvertes scientifiques 
· S’offrir une formation continue 
· Posséder des notions de base en santé et alimentation 
· Pour les spécialistes, maîtriser la complexité des troubles comportementaux 

Cet extrait d'article parut dans le Passionnément Chien. Volume 3, Numéro 2 - Printemps 2005

Leave a comment

    Add comment